Huliya

Best Practice Award - Transversalité et Trilinguisme, Aix en Provence, France

"La culture ne s’hérite pas. Elle se conquiert"
André Malraux
Vision 

À partir des valeurs, des notions et des messages apportés par la Torah en cours d’enseignement juif à l’école, installer des passerelles avec l’enseignement général par le biais des arts et de la littérature essentiellement. En vue de former un citoyen juif cultivé et capable de s’insérer dans la société grâce aux langues apprises dès l’âge de deux ans et au travers de dispositifs particuliers.

Activity 

Porter la responsabilité de ce dispositif suppose une direction formée aux programmes de l’enseignement général et aux contenus de l’enseignement juif délivré. De par mon travail en tant qu’inspectrice et formatrice à l’institut Neher (profs de kodech et généraux), je peux superviser pour gérer les transversalités. Mais le cadre étant maintenant bien défini, tout directeur peut s’engager dans le dispositif, sous réserve de rechercher ou d’accepter les réactualisations de documents à utiliser. Pour le dispositif à 4 mains, c’est une question de planification et de mobilisation de moyens pour augmenter le volume des intervenants de langue. Les emplois du temps sont gérés par moi. On intègre alors les doublons du « 4 mains ». Actuellement pour chaque période de l’année, je prévois des œuvres de littératures nouvelles. Idem en musique ou en art. Du côté des professeurs de matières juives, je les intègre de plus en plus dans l’entrée dans l’art pour des travaux réguliers autour des fêtes. Une réunion mensuelle de toute l’équipe est indispensable .Une réunion avec les professeurs de kodech est préalable à celle-là car ce sont les concepts, notions et valeurs travaillées versant torah qui vont porter les choix de l’autre versant général. Un livret pourrait être édité par périodes comme aide à tout directeur.

La responsable du projet - Madame Guigui - a successivement été enseignante, formatrice spécialisée en maternelle puis dans les autres niveaux avant d’être inspectrice de l’Éducation Nationale. Elle a assumé des missions de formations dans divers pays étrangers, s’ouvrant ainsi à divers dispositifs jugés intéressants. Appelée ensuite à intervenir dans les formations initiales ou continues des professeurs d’école juives de France, de Suisse ou de Tunisie, elle a voulu créer des passerelles entre l’ enseignement juif et les programmes officiels pour éviter que les enfants ne se trouvent face à deux enseignants travaillant peu ou pas ensemble, sans qu’ils soient capables de voir des liens dans les messages délivrés par la Torah et les valeurs universelles. Le besoin de former des citoyens juifs français éclairés et ouverts au monde ne pouvait que l’amener à accepter à la retraite le poste de direction de l’école juive trilingue d’Aix en Provence pour créer un projet inédit.

Powered by: ontxt.co.il | Built by: klido.net | Design: Studio Bahir